Un peu d'histoire Beauquesnoise

Lorsque Philippe d'Alsace, comte de Flandre, fit construire le château de Beauquesne entre 1156 et 1168 il ne se doutait guère que cet édifice serait le siège d'une prévôté royale et.. l'objet de bien des convoitises.

 

Acquis par le duc de Bourgogne il fut ensuite dévasté par les troupes de Louis xi en 1475 avant de connaître les rivalités au cours des guerres de la ligue en 1593... et Henri iv s'y réfugia en 1597.

En 1890 , date de la construction de la « Ferme Blanche » Beauquesne comptait 2402 habitants. A cette époque la population vivait en autarcie du fait de son état économique qui se suffisait à lui-même, de par l'élevage du bétail, la culture du lin et du chanvre ; De nombreuses femmes tissaient le lin à domicile (travail donné par les usines Saint Frères.)

 

Aujourd'hui le beau clocher carré à quatre étages de l'église Saint - Jean - Baptiste, édifiée au 13 ème siècle, veille sur les étendues paisibles ou les travaux agricoles suivent le rythme immuable des saisons...

En l'an 2010 Beauquesne (Bieutchène en Picard) qui se traduit part Beau Chêne en vieux français) compte 1342 habitants (les Beauquesnois et Beauquesnoises).

 

La commune de Beauquesne (80600) fait partie du département Somme dans la région Picardie. Elle s'étend sur 20 Km2, soit une densité de 59 habitant/Km2, à une altitude de 141 mètres.

 

Beauquesne compte à ce jour 8 fermes contre 100 en 1960.

La croissance démographique sur dix ans est de + 0,30%. Le taux d'activité est de 81% (moyenne nationale :10,50%) qui se décompose comme suit : 6% Agriculteurs, 4% Artisans/ Commerçants, 11 % cadres et professions libérales, 15% Professions intermédiaires, 26% Employés, 39% Ouvriers.

 

Beauquesne compte à ce jour une trentaine de P.M.E., des commerces, une école maternelle et primaire avec cantine, une école de musique, un centre de secours, une caserne de sapeurs pompiers, un pôle médical qui se compose d'un cabinet de trois médecins généralistes, d'une infirmière, d'un kinésithérapeute, d'un orthophoniste et d'une pharmacie.

 

En conclusion, Beauquesne a su préserver son autonomie et...Il y fait bon vivre !....