L'esprit du Jardin

Ce n'est pas un jardin, mais des jardins, chacun composé d'une ambiance propre, qui offre aux visiteurs le loisir de s'installer et de se ressourcer dans celui qui lui convient.

 

Car l'idée maîtresse de ces jardins est bien là : offrir le dépaysement et des espaces propices à la détente au coeur de la campagne picarde, où chacun peut y trouver ce qu'il lui correspond.

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Ce jardin a été crée partiellement depuis 1990 par Thierry Rebold, modifié par Catherine Rebold en 2005 et remanié en 2010 par l'Architecte Paysagiste Guillaume Gosse de Gorre ( Les jardins de Séricourt ).

5 espaces pour 5 ambiances

Le jardin japonais

La douceur maîtrisée du jardin japonais, un endroit propice à la méditation et à la relaxation, avec sa pagode derrière les hautes herbes, dans lequel vous vous laisserez masser par les bulles du bain bouillonnant.

 

Ce jardin qui était, avant travaux, un « jardin- allée » que l'on traversait sans forcément s'y arrêter, a été refermé pour lui donner un côté plus intimiste. L'allée est raccourcie pour permettre aux végétaux de s'épanouir, les courbes sont adoucies; les graminées, ( myscanthus : 2m-2m50), sont plantés pour atténuer la présence de la pagode, alléger l'édifice, et créer une intimité pour les occupants.

 

Un arrêt visuel est placé au début et à la fin du jardin (petites haies de hêtres), tout en permettant une vue sur la nature environnante, par une perspective.

La Plage

Le dépaysement complet nécessaire à la détente se trouve à « la plage » : un espace clos, intimiste et exotique, ouvert au soleil. Cet espace caché derrière une haie de bambous laisse une vue dégagée sur une mer de verdure ( les pâtures de la campagne picarde).

 

La plage était, avant travaux, ouverte à tous les regards; l'idée était de refermer ce lieu et de le séparer visuellement du reste du jardin par une

végétation cohérente avec l'ensemble. Dans un lieu si petit, on ne pouvait pas avoir d'ambiances aussi diverses sans qu'elles se parasitent les unes des autres. Pour cette raison la plage est cachée des autres jardins par une haie de hêtres, mais doublée de l'intérieur par une haie de bambous afin de conserver cette ambiance dépaysante.

 

Cet espace a été refermé pour accentuer l'esprit privatif; on y entre par un chemin indirect, puis on le découvre : ensoleillé, ponctué par de magnifiques palmiers, clos mais ouvert sur une mer de verdure.

Le verger

L'esprit même de la Picardie, le verger picard , où vous aurez le loisir de vous reposer, allongé dans l'herbe, ou de lire sous l'ombre apaisante des pommiers de pays. Il est entouré par une petite haie de hêtres ouverte par endroit sur la campagne.

 

Ce verger est créé en vue d'accentuer le lien avec le paysage, mais aussi avec l'histoire (agricole et horticole) de la région. Il faut repositionner cet espace dans son environnement pour rester cohérent avec l'esprit même d'un jardin (lié à son terroir). Ce verger est entouré d'une haie de hêtres dans laquelle des fenêtres sur le paysage et les fruitires voisins sont conservées, mais c'est aussi un lieu de passage, de promenade. Des pommiers de pays (variétés locales : Reinette grise, de Fugelon, Reinette de France,...) en haute tige ont été plantés, pour pouvoir profiter de leur ombre apaisante, mais aussi rester en cohérence avec l'espace cidricole voisin planté de même manière.

 

Entre le verger et la plage une perspective ouverte sur le paysage invite à la découverte et laisse un point de fuite pour ne pas écraser l'espace.

 

L'espace de vie : travaillé à l'anglaise

L'espace de vie, fera le bonheur des enfants, entre la table de ping pong, la balançoire, l'espace barbecue et le kiosque noyé dans la verdure. Cet endroit y est ouvert, la pelouse y est dominante pour laisser libre court aux jeux et courses en tout genre.

 

Ce lieu relativement peu modifié, a été replanté par endroit pour casser la présence de la haie de thuya, il reste ouvert, ponctué de quelques massifs (hydrangea annabelle, ...) afin de structurer les différentes parties qui le composent.

 

Mais sa fonction première est bien d'être un lieu de vie, propice aux jeux et aux joies du barbecue auquels s'adonnent les hôtes et leur famille.

 

La cour

La cour, continuité de la maison, est le lieu de rencontre entre la maison des propriétaires et le gîte, elle permet les premiers échanges, c'est un espace neutre dédié à séparer le jardin du bâti. La cour a aussi comme fonction d'accompagner et de mettre en valeur les bâtiments.

 

La cour est organisée pour être la continuité et le lien entre le bâti, elle est séparée du reste du jardin par une haie d'ifs derrière laquelle se trouve des arbustes à fleurs, des rosiers, et des hortensias.Elle est d'aspect classique avec un bassin carré en son centre.